«

»

fév 02 2019

la Grandeur d’un Initié

Partager

Omraam Mikhaël Aïvanhov s'exprime ainsi pour signifier la Grandeur d'un Initié qui se manifeste par son amour et sa douceur.

    "Celui qui est véritablement grand accepte de se mettre au service des autres pour les aider à y voir plus clair, à trouver les meilleures solutions à leurs problèmes, même quand ces problèmes lui paraissent insignifiants. C’est ainsi qu’un sage, un Maître spirituel ne craint pas de s’abaisser au niveau des petits, des faibles et des ignorants : il sait que cela ne le fera pas descendre du sommet intérieur qu’il est parvenu à atteindre. Il ne prend jamais prétexte de sa supériorité pour s’imposer aux autres. Il sait que plus il s’est élevé, plus il doit se manifester avec humilité. S'il dépasse les autres par ses qualités morales et spirituelles, c’est très bien, mais cela ne suffit pas : la question ensuite, c’est l’attitude, le comportement. Aucun savoir, aucun pouvoir spirituel ne donne le droit de dominer les autres, de s’imposer à eux. 

Que chacun monte aussi haut qu’il en est capable, mais seulement dans sa vie intérieure ; à l’extérieur, il n’a pas à se percher sur un piédestal. Cela n’a aucun sens de s’élever si c’est pour écraser ensuite ses semblables. L’Initié, le sage sait manifester sa grandeur à travers l’amour, la bonté, la douceur."

 

Et notre Grand Maître Constant Chevillon (le Parrain de Robert Ambelain) écrit à l'intention de nos Dignitaires ce qui suit :

    "Ô toi, qui tiens entre tes mains le gouvernement d'une partie de l'Ordre, inspire-toi des leçons de nos Maîtres. Sache d'abord qu'après ton accession à une dignité de l'Ordre, alors seulement commencent les obstacles et les difficultés, car avoir la charge est une chose, mais la conserver avec utilité est une autre chose. Tu devras d'abord te rendre compte que seul ton mérite et seule la confiance de tes chefs légitimes t'ont par une lente succession confié des tâches de plus en plus ardues et que tu devras avoir à coeur d'augmenter le patrimoine spirituel qui t'aura été confié. Il faut qu'à ton départ pour l'Orient éternel, le plus bel éloge que l'on puisse faire de toi soit : l'Ordre l'a élevé, il a élevé l'Ordre."

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


sept × = 42

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>