↑ Retour à Boulevard des Jacobites

Fages Andre

Partager

Les principaux événements de son parcours maçonnique sont les suivants :

fages2

  • Né en 1973 au Rite Ecossais Ancien et Accepté, à la Respectable Loge Les Philanthropes Réunis n° 66, la Grande Loge de France lui confie la fondation d’une Loge à Nouméa, la Respectable Loge Fraternité Australe n° 903.
  • Après avoir gagné les rangs de la Grande Loge Nationale Française et la Respectable Loge Saint Jean au Puits à l’Orient de Puteaux, il est fondateur de la R:.L:. Les Marches de l’Est à l’Orient de Chaumont, dont il est Vénérable élu, quand il entre en relation avec Robert Ambelain qui l'invite avec deux autres Frères (A. Cools et J.L. Larroque) à rejoindre en mars 1985 un Chapitre de Maîtres Ecossais appelé à travailler à la restauration des Rituels du Early Grand Scottish Rite pour la résurgence d’une rituélie jacobite. Antérieurement à la constitution de la GLREP déclarée le 2 janvier 1991 à la Préfecture de Police de Paris, et ayant fait élection de domicile pour son siège social avenue de Saint-Mandé à Paris 12e arrondissement, dont l'association loi 1901 est donc hébergée chez André, Robert Ambelain ouvre le 9 novembre 1990 la première Loge de la Grande Loge du Rite Ecossais Primitif, et ce pour le réveil officiel du Rite, à l’Orient de Paris au sein de la Respectable Loge ‘‘La Toison d’Or’’.

Quelques mois plus tard, le 4 avril 1991, Robert Ambelain donne, par patente collective, naissance à de nouveaux Ateliers ‘‘L’Etoile d’Orient’’ (Orient de Paris) et deux autres sous les titres distinctifs ‘‘Les Amitiés Australes’’ (Orient de Nouméa) et ‘‘Le Triskel’’ (Orient de Rennes) appelés à travailler au Rite de Cerneau. Le répertoire des Loges au Rite Ecossais Primitif est augmenté avec ‘‘La Nouvelle Ecosse’’ à l’Orient de Nouméa et ‘‘La Toison d’Or Royale d’Ecosse’’ à l’Orient de Bandol dont le Vénérable sera par la suite Fabrice O’Driscoll, alors désigné Substitut Grand Maître.

Parmi les multiples documents rédigés quant aux titre(s) et qualité(s) placés sous la signature du premier Grand Maître Robert Ambelain, a été retenue pour la présentation identitaire et maçonnique de son bénéficiaire, A.iFages, la nomination de ‘‘Député Maître ad vitam’’, telle qu’exposée ci-contre sous la forme manuscrite, et établie le 16 février 1992 par le Grand Maître Ambelain. Cette pièce est reproduite ci-contre.

1 comment

  1. CAPECCHI Bernard

    Je souhaiterai que notre Frère André me contacte à Nouméa où il trouvera mes références dans l’annuaire bleu de l’OPT. 3Bises. Bernard CAPECCHI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


huit − 1 =

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>