↑ Retour à Les dossiers du CO

Dossier n° 1 – La Franche-Maçonnerie Immémoriale

Partager

Thème :  La Franche-Maçonnerie Immémoriale, Ses fondamentaux

CO

….Avec Robert Ambelain, nos bases cognitives

Auteur :  Exposé rédigé par le Comité de Rédaction

Mise en ligne en septembre 2014

 

 

 

 

LA FRANCHE – MAÇONNERIE

IMMEMORIALE

 

S O M M A I R E

  Premier faisceau de définitions  

 

  I.   Exclusions :

ce que n'est pas la Franche-Maçonnerie immémoriale

….

II.   Définitions :

ce qu'est la Franche-Maçonnerie immémoriale :

  • globalement, c’est une lutte
  • elle est un outil
  • elle est une école
  • elle est un véhicule
  • elle est une Fraternité 

 

III.   Mode d’expression de la Maçonnerie immémoriale

  • de l’oral à l’écrit, sa Pérennisation thématique
  • du Texte aux Rituels, ses Tenues
  • sa forme contemporaine 

 

IV.    Finalité de la Franc-Maçonnerie immémoriale

….

V.    Tout est dit….  ou presque

 


 

 I. – Exclusions, ce que n'est pas la Franche-Maçonnerie immémoriale

 1.   Une Force d’intervention directe ou indirecte

qui tendrait à peser sur le débat sociétal ou politique

(pas de réflexions ou de propositions en direction du pouvoir, ni registre de doléances, ni cahier d’espérances)

 

 2.   une association loi 1901 de type classique

(festif ou cognitif, social ou sportif)

 

 3.   une organisation théâtrale

à pseudo-mystères, aussi émouvants soient-ils, avec ses vêtures, ses médailles et ses décors

….

  4.   un porteur de privilèges

     ou un distributeur de tickets d’entrée divers et nombreux

  5.   un marché prometteur pour les marchands du Temple

 

  6.   une carte de visite pour un nouvel habillage de l’égo, qui s’auto-congratule,

  • ni secte,
  • ni religion,
  • ni cours du soir

 

La Franc-Maçonnerie n’est pas davantage :

- une thérapie pour pathologie relevant d’une psychanalyse,

- une dignité fallacieuse dans le cadre du culturellement correct,

- la couverture d’une activité décorative ou d’un bénévolat qui se dépense surtout en paroles,

- le théâtre de banalités formatées, pas de futilités, pas de mièvreries,

La Franc-Maçonnerie enfin n’est pas un remède ou une consolation :

  • à sa jeunesse volée,
  • à ses études jamais commencées,
  • à sa petitesse économique,
  • à ses prétentions sociales,
  • à son grand âge,
  • à son narcissisme,
  • à son ennui,
  • à sa lassitude,
  • à sa solitude.

…     .Plus brièvement, la Franc-Maçonnerie immémoriale est un ‘‘objet d’époque’’, non barbouillé d’enjolivures dans un marché aux puces de rites et de cultes dépareillés.


II. – Définition, ce qu’est la Franche-Maçonnerie immémoriale

Il y a eu la Maçonnerie des aristos, puis celles des boutiquiers. Il est vrai qu’il y a celle des affairistes, des grands noceurs, des grands buveurs, pire… celle de l’école du soir …  parce que le ‘‘désert avance’’.

Fondamentalement, tous les ignorants ou innocents, toutes les turpitudes, à la marge.

Que reste-t’il ?

      . le plus important… => une quasi-force vitale… autonome !

….

 1.  Globalement, la Franc-Maçonnerie c’est une lutte !

Oui, une lutte, une résistance, un combat intérieur et non pas extérieur, contre nous, en nous, par nous.

Oui !  une vraie guerre intellectuelle et spirituelle, la seule que certaines écritures aient voulu faire entendre !

La guerre contre soi-même, … la partie sombre, l’égoïsme, la lâcheté, l’hypocrisie, le mensonge, la volonté de puissance Nietschéenne, les réflexes du prédateur.

La guerre contre l’ignorance ; la sienne propre et celle des autres, la paresse des yeux, des oreilles, la crasse intellectuelle.

La guerre contre la stérilité, l’immobilisme économique, l’indifférence sociale, la stérilité de l’âme, la stérilité du cœur.

Une mise à mort certes, mais celle de notre indigence spirituelle. Les Prêtres et les Sages, qui ne le crient pas à la face du monde, ne se contentent pas de faire le marketing d’une escroquerie sociétale ; ce sont des malséants.

Un projet d’une telle force, d’une telle beauté, d’une telle sagesse, suppose et justifie que la Maçonnerie soit :

  • un outil d’une part,
  • ​​un Ordre, une organisation pérenne, éternelle, voire immémoriale, d’autre part.

N’oublions jamais qu’à l’échelle de la planète, la démocratie est un provincialisme de passage et la civilisation un vernis de conjoncture !

Alors il faut de grands principes, des grands principes verrouillés, des ‘‘Landmarks’’.

 

  2.  La Franc-Maçonnerie est un outil

  • ..Un,
  • .Liberté,
  • ⇒  la Maçonnerie est un redoutable, et, redouté outil de libération.

Elle est une arme.

  ..  Celui qu’on a « péché » dans les eaux fangeuses du siècle,  celui qui vient, seul, de s’extirper de la fosse…  doit être  déprogrammé, déconditionné.

       Il doit  chercher,  découvrir,  identifier,  décrypter ……  détruire  ses aliénations multiples.  Même si un mur à Berlin est tombé, d’une manière ou d’une autre le lavage des cerveaux au quotidien est un fait… et pas besoin de gourdin, cette blague…  Les Etats-majors appellent cela le «soft-power».

        Alors oui,  avec cette forme moderne d’initiation comme avec les autres,  on déchire les voiles,  on brûle les idoles, on chasse les marchands du Temple, on explose les fonds de commerce…  au besoin jusqu’à la grande vacuité, jusqu’à l’existentialisme.

  3.  La Franc-Maçonnerie  est une école

  • .Deux
  •  .place nette étant faite, chaînes brisées, toutes les chaînes,
  •  .la Maçonnerie est une école.  On instruit !

 Dans cette organisation ancestrale qui change de vêture,

  • on souligne  par figures, mythes et symboles,
  • on signifie    par métaphores allégories et paraboles,
  • on sensifie   par ‘‘Surveillants’’, ‘‘Enseigneurs’’, et ‘‘Vénérables’’.

  4.  La Franc-Maçonnerie est un véhicule 

 Trois,

      c’est actuellement en Occident, la seule organisation structurée qui véhicule consciemment ou pas (peu importe, tant qu’on transmet les Rituels) ce qu’il est convenu d’appeler (surtout depuis que Robert Ambelain et René Guenon l’ont extrait de ses cendres) la

TRADITION PRIMORDIALE

Quelle notion  –capitale en tout domaine d’hermétisme–  retenir de ces deux mots ?

……… a)  La Tradition Primordiale est dans son mode ‘‘spéculatif’’  :

  • le rappel de l’identité du contenu essentiel de toutes les Traditions
  • le rappel de l’analogie et des correspondances évidentes du noyau de chacune des religions constituées
  • la théorie généralisée des cycles cosmiques et du caractère solaire des constructions religieuses
  • l’universalité et le rôle privilégié du symbolisme pris comme moyen d’expression des réalités spirituelles les plus profondes
  • la transmission au sein du monde occidental de certaines vérités (au pluriel) devenues étrangères à la mentalité du monde moderne.

C’est notamment (et on ne développera pas d’avantage ici) de savoir que Notre Christianisme, à ses origines, avait, tant par ses rites que par sa doctrine, un caractère essentiellement ésotérique, et par conséquent initiatique –déjà effacé avant l’époque de Constantin qui n’eut qu’à confirmer–.

Evidemment, ce contenu de la Tradition Primordiale ne peut être que :

► initiatique, c’est-à-dire réservé à des Cherchants

..et que :

► ésotérique, c’est-à-dire réservé à des Persévérants et à des Souffrants.

….

 b)  La Tradition Primordiale ‘‘véhiculée’’ nous transmet dans son mode ‘‘initiatique’’ 

non seulement les théories et principes de certaines vérités ‘‘outre-mondaines’’,

non seulement des clefs de décryptage qui sont à disposition en ce qui concerne la Haute-science,

..    …mais :

-  l’aspect process -au pluriel- est également envisagé…  et process de quoi ?, tout simplement de notre réintégration à Dieu, lors de notre ‘‘Ultime Initiation’’ (ou avant !)

   .et bien sûr, la Tradition Primordiale nous relie :

   -  à l’Astrologie – la Magie – l’Alchimie, … ,

    naturellement, il va être question de Théurgie et de Thaumaturgie, et ceci est une autre étape.

….

 .5.  La Franc-Maçonnerie est une Fraternité

Libération permet Connaissance.

Liberté permet ‘‘SAVOIR’’ …, ‘‘Combat intérieur’’, ‘‘outil’’, ‘‘Ecole’’, ‘‘véhicule’’,…  Une seule possibilité s’offre à l’Homme pour s’engager dans cette voix : La FRATERNITE

Fondamentalement, la  Franc-Maçonnerie est une Fraternité .

FRATERNITE

      .dérivée du Bas-Latin (1140), Fraternus = ‘‘entre chrétiens’’.

FRATERNITAS, même époque, emprunt au Latin classique :

       relation entre les Frères de sang.

       Chacun connaît l’extension du mot  :

-  ‘‘Fraternité entre les peuples’’

       et

-  ‘‘Fraternité dans la famille humaine’’

La deuxième définition de la Franc-Maçonnerie coule de source :

  la Franc-Maçonnerie est une Fraternité Initiatique.  

..a)  Fraterni

C’est au Franc-Maçon qu’il appartient au quotidien de mettre en application ce qu’est (sans déni) la Fraternité. Premier commandement de Jean,..« Aimez-vous les uns les autres » (Jean 13-34).

La conduite du Franc-Maçon n’est pas celle du profane, c’est le commencement du Commencement de l’Initiation : AIMER. .

se tolérer se rencontrer se respecter se pardonner
se supporter se regarder s'écouter s'excuser
se ménager se parler se considérer se consulter
s'accepter s'exprimer s'expliquer s'entraider

Les mots du Rituel ne sont pas seulement faits pour être lus, mais pour être vécus, démontrés, transmis

Ayons attention !          R I T U E L  

 

..« A l’Ordre mes Frères – bonté – justice – paix – union Fraternelle – asile –  Vertu -

bonheur – secours – guide – cœur – Aimer la Vérité Sincérité –

– Franchise – Bienfaisance douce, consolante, universelle – engagement -

– parole d’honneur – heureux – droiture – docilité – confiance –

– Blancheur – amitié – assistance – qualité – soutien – Union – liberté –

– Droiture du cœur – Promesse – Fidélité – Aimer tous mes Frères

respecter – chérir – sceller un engagement de son sang – liens –

honneur – Fraternité qui nous unitJustice – Clémence –

– générosité – modération – pardon – Amour – Pureté – innocence –

– Devoirs – dignité – bienséance – modestie – honorer – obéissance –

– désintéressement – zèle – Baiser fraternel – Morale – Bien – PAIX

– Perfection – aumône – bonheur – utilité – Semblables – l’exemple –

– Chaine d’Union Fraternelle – Egalité – »

Le mur de Berlin est tombé, faisons quand même notre autocritique.

« Gémissons …, gémissons…, mais espérons ». 

GENESE, 18 (20 à 32) :

       Intercession d’Abraham qui précède la destruction de Sodome et Gomorrhe.

 20   Et l’Eternel dit : Le cri contre Sodome et Gomorrhe s’est accru, et leur péché est énorme.

23  Abraham s’approcha, et dit : Feras-tu aussi périr le juste avec le méchant ?

24  Peut-être y a-t-il cinquante justes au milieu de la ville : les feras-tu périr aussi, et ne pardonneras-tu pas à la ville à cause des cinquante justes qui sont au milieu d’elle ? 

26  Et l’Eternel dit : Si je trouve dans Sodome cinquante justes au milieu de la ville, je pardonnerai.

28  Peut-être des cinquante justes en manquera-t-il cinq : pour cinq, détruiras-tu toute la ville ? Et l’Eternel dit : Je ne la détruirai point, si j’y trouve quarante-cinq justes.

 

29  Peut-être s’y trouvera-t-il quarante justes. Et l’Eternel dit : Je ne ferai rien, à cause de ces quarante.

30  Peut-être s’y trouvera-t-il trente justes. Et l’Eternel dit : Je ne ferai rien, si j’y trouve trente justes.

31  Peut-être s’y trouvera-t-il vingt justes. Et l’Eternel dit : je ne la détruirai point, à cause de ces vingt.

32  Peut-être s’y trouvera-t-il dix justes. Et l’Eternel dit : Je ne la détruirai point, à cause de ces dix justes.

…..

….b)  Fraternité initiatique

On ne pourra définir l’Initiation qu’ultérieurement.  Pour l’instant, il suffit de comprendre qu’il n’est question que d’un chemin à suivre. Commençons le début de ce chemin … avec un simple dictionnaire.  Il n’éclaire que l’exotérisme, mais il est un bon marqueur, un bon G.P.S. !

Auparavant, il y a lieu de se rappeler qu'initier a deux sens, pas un mais deux !

  • Le premier, que nous connaissons tous,  « Initium » : début, commencement. On se plait à s’en gargariser et à s’en souvenir, parce qu’il n’oblige pas, ne coûte rien ! 
  • Le second, pour lequel aucun ne lui donne de crédit parce que personne ne le mémorise, « Initiare » : admettre à la Connaissance,  et, à la participation aux Mystères de l’Antiquité.

  Ce deuxième sens,   principal,    agace  !    en raison  du  travail   qu’il   exige   et   du   respect  des   serments   qu’il   impose  !  

Les premiers mots sont toujours les mêmes :

►« déposer les métaux »

« tuer le vieil homme »

►« tailler sa pierre brute »

pour la suite : ……..►« écouter, lire et relire ».

Certes,

  • tout se fonde et se détruit, 
  • tout se confirme et se contredit, 
  • tout s’engrène et s’enchaîne,

…..… Vérités, mirages  – réalités, rêves – aboutissements, délires …. ,  raisons pour lesquelles tout cherchant seul se perdra dans la Forêt de Dante.

Alors, Fraternité pour Fraternité, pourquoi ne pas faire comme le G.O. de France qui tend à s’immiscer dans les questions sociétales et politiques ?…  Ce serait tellement plus simple et plus glorifiant !

C’est Mohandas Karamchand (le Mahatma Gândhî) qui donne la réponse du Maçon authentique :

« Soyez… le changement que vous voulez dans le monde ».

           ECCE – HOMO –

Revenons sur le dictionnaire pour le début du travail, le début du chemin.

Image

..


.

III. -  Mode d’expression de la Maçonnerie immémoriale

1.  De l’oral à l’écrit, Pérennisation thématique

       Hier exposés sous la forme orale  ;  aujourd’hui à partir de textes écrits,  le mode d’expression de la Franc-Maçonnerie relève des documents tracés que sont les Rituels.

       Par définition dans l’antiquité, et en fait  sous nos latitudes antérieurement à l’arrivée de l’imprimerie, la mémoire des hommes, par nécessité et habitude, eut des possibilités tout à fait extraordinaires qu’on a peine à imaginer.

      Ces temps sont révolus et la conservation de quelque thématique que ce soit,  profane ou sacrée, a recours à présent au support matériel et numérique. De nombreux Rituels de la Franc-Maçonnerie d’aujourd’hui reposent donc sur le contenu de documents écrits.

….

2.  Du texte àux Rituels :  la TENUE

……Le ‘‘développé’’ du Rituel,  dans l’espace,  constitue la Tenue Le Rituel n’est pas un document dit ‘‘sacré’’ ; mais comme n’importe quel texte sacré, il se propose d’interpeller au moyen d’une ‘‘signalétique’’ sur un ensemble de signifiants particuliers et fondamentaux qui sont instillés dans le texte.

        Cette signalétique met en œuvre les mêmes moyens que ceux des mystères anciens :

  • les images, iconographie et tableaux
  • les rythmes et les sons
  • les mouvements et leurs enchainements.

​….

….33.  Son contenu

       L’expression contemporaine de la Franc-Maçonnerie immémoriale est contenue dans les différents Rituels qui forment un Rite, et quelle que soit l’organisation qui l’utilise.


IV. – Finalité de la Franche-Maçonnerie immémoriale

A quoi peut servir une telle école servie par … (une organisation) et mise à disposition d’une Fraternité ?

A quoi peut bien servir ce qui est à la fois un véhicule et un outil ?

. étant entendu qu’on ne peut ranger un tel système dans des catégories religieuses ou philosophiques toutes faites, pas plus que dans des garages ou boîtes gadgets-vecteurs du siècle.

Sa finalité : 

  • Le but le plus large de l’Ordre des Francs-Maçons est de réunir des Bâtisseurs spirituels.
  • Le but le plus précis du Franc-Maçon est de se rappeler d’où il vient, qui est-il, de préparer le retour … (en prenant soin comme Louis-Claude de Saint Martin de partager son manteau). 

 

⇒  Prendre le chemin d’une évolution intérieure qui deviendra une illumination omnisciente qui s’appelle régénérescence,

  … c’est faisable,  

le processus se déroule dans les profondeurs de l’Ame et peut  transformer le Cherchant.  Il ne s’agit que des fiançailles de l’Ame avec la Sophia Céleste.

 

⇒  Passer de la Connaissance (ou de la RE-connaissance) au Savoir,

  … c’est possible,  

Faire le tri avec son essentiel et ‘‘voler du temps’’ au fond n’est que lancer un assaut contre les portes de l’enfer.

 

  Passer du Savoir théorique à l’expérience pratique de l’Ame

                     c’est la Transfiguration …   

et les religions du Livre nous en donnent le goût… et le rêve.

« Un jour cependant l’averse spirituelle survient

et frappe ce qu’elle frappe »,

ceci est la Maçonnerie immémoriale

  • pour peu évidemment qu'on sache également construire une cathédrale, éradiquer la peste noire et nourrir les manants,
  • pour peu enfin que la VERITE soit le bâton de notre pèlerin en quête de cet opus, en dehors de toute systématisation, de toute doctrine, de toute codification.

 

PARCOURS INITIATIQUE

      … et rien d’autre,

     telle est la Maçonnerie, constituée ‘‘d’avancées’’ spirituelles, de chutes puis de nouvelles ‘‘avancées’’ pour finalement parvenir à l’éveil intérieur, à la purification (catharsis) par le fracassement de l’ « illusion » du « parfait », du « juste », du « héros », du MAÇON.

 

PARCOURS INITIATIQUE

   … parce que résurgence en terre occidentale chrétienne d’un courant traditionnel immémorial touchant le mystère essentiel de toute révélation,

Mystère de la Connaissance de Dieu, et

du Grand Architecte de l’Univers, participation à la nature Divine (II Pierre 1,4) qui est en soi Vie Eternelle (Jean, XVIII, 23).

 

Enfin, le cerveau d'un Initié étant un cerveau en ordre, deux observations :

         Le verbe latin ‘‘Religare’’ signifie : RELIER

         Le verbe latin ‘‘Relegere’’ signifie : RASSEMBLER

L’assemblage des deux, ordonné, a donné le mot ‘‘Religion’’…   Au Maçon de conclure … car il a déjà entendu parler de ce qui est épars.

         Alexandre Safran est un théologien  dont les travaux font autorité au Consistoire Israélite de Paris.  Lui aussi est (fut) un cherchant ; que disait-il de l’âme de sa religion ?   « La Kabbale surpasse en ancienneté la révélation sinaïtique. Elle remonte aux temps préhistoriques. Moïse n’a fait que l’introduire dans l’histoire d’Israël. »

 


 

V. – TOUT EST DIT ou presque

  …Comment donner une définition de la Maçonnerie Immémoriale,  alors que nous n’en sommes  qu’à la présentation de ses Fondamentaux ?

…..Contentons-nous (pour l’heure) de  celle de  Wolfgang-Amadeus Mozart, dans son œuvre ‘‘Die Zauberflöte’’ comme suit :

-   Les hommes d’Armes dans le Final, onzième scène :

« Celui qui suit cette route devra subir l’épreuve du Feu, de l’Eau, de la Terre et de l’Air.

« S’il sait vaincre les pièges de la mort, il s’élèvera de terre vers les hauteurs célestes.

« Illuminé, il sera alors capable de partager d’Isis, tous les mystères sacrés. »

-   Le Temple du Soleil, dans la quatorzième et dernière scène :

      Sarastro :

« Les rayons du soleil ont repoussé la nuit, et anéanti la puissance des démons. »

      Le cœur des Prêtres :

« Gloire à vous, Initiés ! Vous avez vaincu la nuit. Merci à toi, Isis, merci à toi Osiris ! La Force a triomphé et couronné la Beauté et la Sagesse pour l’Eternité ! ».

PROFANUS !  LIBERE-TOI DU SERVAGE DE TA CASTE,

TU ES DE LIGNEE SPIRITUELLE.

 

 

1 comment

  1. Cogitore Jean Pierre

    Magnifique travail de synthèse qui n'excluera certainement pas quelques critiques du fait des raccourcis qui pour d'autres gênera parce que tel ou tel point n'aura pas été assez souligné : c'est le lot d'un tel travail de compliation simplifié.

    A ce sujet je voudrais remarquer que "religion" vient de relegere et de religare, comme écrit et que nous pourrons traduire globalement comme "relier" ce qui est le côté positif, la partie négative étant qu'on peut y relever le mot "lier" qui a cette connotation de blocage d'où l'on peut extraire le côté dogmatique des religions monothéistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


+ 8 = treize

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>