↑ Retour à Textes et documents

Insignes et charte

Partager

         Les feuillets du Conseil de l'Ordre        

textes1
 Thème

‘‘Insignes’’ distinctifs  et  charte graphique  

du Rite Ecossais Primitif

        et de la Grande Loge Française du Rite Ecossais Primitif  

           rappelés par le comité de rédaction du Conseil de l'Ordre

sceaux1Eu égard à l’utilisation du sceau ‘‘G∴L∴ FRANÇAISE – RITE ECOSSAIS PRIMITIF’’, les Instances de ladite Grande Loge Française du Rite Ecossais Primitif disposent désormais d’un timbre supplémentaire et additif : il s’agit de l’emblème de son Suprême Conseil d’Orient et d’Occident, ainsi que présenté dans la bannière ci-contre du Rite Ecossais Primitif.  Celui-ci, sans évincer le sceau de notre Grand Maître Robert Ambelain (en bas à gauche de ladite bannière), lui devient complémentaire et accompagne donc les sceaux de la Grande Loge et/ou de ses instances dans tous les documents officiels du Rite Ecossais Primitif.

Afin de ne pas perdre notre individualité face à plusieurs associations maçonniques, qui se profilent en s’identifiant sous une marque ayant bien des points communs avec l’iconographie symbolique de notre sceau "Grande Loge Française du Rite Ecossais Primitif", nous avons donc nécessairement été contraints de prendre les mesures distinctives qui s’imposaient pour notre reconnaissance et la sauvegarde de notre filiation.

En effet, notre identité doit être absolument dissociée des multiples organisations maçonniques. A l'instar des autres Obédiences, et bien naturellement à l’appui d’un sceau, notre Ordre entend attester de sa distinction, de son origine, de sa régularité et de son authenticité. Notre Obédience, la Grande Loge Française du Rite Ecossais Primitif, n’échappe pas à cette règle de communication, et a le devoir de maintenir le sceau que Robert Ambelain lui avait conféré dès le 9 novembre 1990 à l’occasion de la Patente délivrée à André Fages pour la consécration d’une Loge à l’Orient de Paris sous le titre distinctif « La Toison d’Or ».

Le sceau de notre Grande Loge est d’ailleurs de même inspiration que ceux des Grandes Loges qui abritent le Rite de Memphis-Misraïm, dont la seule variante consiste dans l’appellation de l’Ordre qui encercle les symboles voulus par Robert Ambelain. De fait, les Grandes Loges structurées et/ou fondées par Robert Ambelain sont parfaitement habilitées à reprendre les emblèmes décidés par lui-même, dont la conception d’un sceau destiné au REP, tel que porté par la Grande Loge Française du Rite Ecossais Primitif, que son premier Grand Maître constitua à cet effet.

Sans entrer dans des considérations de légitime utilisation du sceau attaché à notre Grande Loge, notre Passé G∴M∴ Fabrice O’Driscoll avait procédé en son temps à la protection et au dépôt de marque du sceau et du nom de la Grande Loge, ainsi qu'il le déclare dans son site afin de porter à la connaissance du plus grand nombre les mesures existantes de préservation du nom et du sceau de la Grande Loge Française du Rite Ecossais Primitif.

Peu importe, ceci est sans aucune importance pour la pérennité du Rite Ecossais Primitif, puisque toutes les formations maçonniques s’accordent au moins sur une chose, celle de l’iconographie représentée sur le sceau de notre Ordre. Nous estimons cependant que toutes les organisations qui utilisent le sceau du REP ne relèvent pas du même terreau. C’est pourquoi notre Ordre a adopté une mesure radicale avec la création d’un nouveau sceau dédié à son Suprême Conseil d’Orient et d’Occident, unité supérieure à toutes les instances du REP, y compris sa Grande Loge. Dès lors, chacune de nos instances dispose d’un timbre qui leur est propre et distinctif afin de conférer aux documents qu’elles sont amenées à produire, d’une part authenticité, et, d’autre part certification de l’origine de l’organe émetteur, qui en est par ailleurs le signataire.

Selon le Règlement du Rite Ecossais Primitif, le Suprême Conseil d’Orient et d’Occident est donc l’organe majeur de l’Ordre pris en tant qu’administrateur, coordinateur et régulateur de toutes les instances de l’Obédience.

En tant que tel, ce Suprême Conseil est naturellement habilité à employer le sceau des Instances qui lui sont subordonnées.

C’est le Suprême Conseil d’Orient et d’Occident, et non la Grande Loge, qui octroie les Patentes ou Chartes aux Ateliers qui souhaitent travailler au Rite Ecossais Primitif, sur lesquelles il apposera donc son empreinte accompagnée du sceau de :

  • la G∴L∴ pour les Ateliers qui travailleront aux trois Grades symboliques,
  • ou du Souverain Chapitre pour les Loges chapitrales et Chapitres

De même, les titres délivrés aux membres des Respectables Loges et des Ateliers (dits Triangles ou supérieurs) sont revêtus du sceau du Suprême Conseil, seul habilité à les fournir. Il en est ainsi pour les Passeports que nous abordons dans ce même feuillet.

De la sorte tous les documents ou titres constitutifs de l’appartenance à notre Ordre – Loges et Membres – pour être parfaitement authentiques doivent être revêtus du sceau des Instances concernées, dont systématiquement celui du Suprême Conseil d’Orient et d’Occident ET DE la signature de son représentant permanent. Dès lors il n’y a aucune ambiguïté possible d’appartenance ou d’association d’image avec le Rite Ecossais Primitif pratiqué en d’autres organisations maçonniques. Nous regrettons un des aspects de cette disposition, à savoir la privation d’une autonomie pour la Grande Loge, mais il fallait une mesure corrective et préservatrice de l’appropriation du Rite Ecossais Primitif par d’autres. Enfin la signature d'un représentant permanent du Suprême Conseil d'Orient et d'Occident (Président, Vice président, Grand Maître) est un élément constitutif de la parfaite authenticité des documents délivrés aux Loges et à leurs Membres. Bien naturellement, les titres émis produits en double exemplaire et les Passeports dûment enregistrés sont une précaution par laquelle un second original à l'identique placé dans les dossiers de la Grande Loge garantit la traçabilité du titre distinctif remis tant à la Loge qu'à ses Membres.

Sans avoir à solliciter préalablement le Suprême Conseil d’Orient et d’Occident, Loges et Ateliers qui travaillent sous les auspices du Rite Ecossais Primitif sont habilités à employer le sceau de la Grande Loge dans leurs supports de communication (y compris leur site internet), leurs documents (Convocations, invitations et Plans parfaits, Billet de voyage, communications sur la vie de la Loge, etc.) auxquels ils ont naturellement la possibilité d’y joindre leur propre sceau. C’est alors qu’il est souhaitable de prévoir dans la constitution de toute nouvelle Loge, la conception d’un timbre qui désignera la future Loge ou l’Atelier.

En conséquence, toutes les instances de notre Ordre initiatique peuvent être appelées à faire usage de plusieurs sceaux selon la hiérarchie suivante descendante :

  • Suprême Conseil d'Orient et d'Occident
  • G∴L∴F∴R∴E∴P∴ (Grande Loge)

    • Loges symboliques
    • Conseils des Maîtres Insallés
  • Souverain Chapitre

    • Chapitre
    • Degrés de l'Ordre Intérieur (Chapitre de Novices et Chapitre de l'Intérieur)

sceaux2

sachant qu’un seul sceau est commun à tous les organes : celui de la Grande Loge, précision étant faite que les sceaux de notre Grande Loge et de son Souverain Chapitre sont issus, comme nous l’avons dit, d’une iconographie choisie par Robert Ambelain, qu’il avait exclusivement rattachée à la Grande Loge Française du Rite Ecossais Primitif, dont il avait déposé les Statuts le 2 janvier 1991 à la Préfecture de Police de Paris.

Quant au Grand Maître et Grand Commandeur du Rite, il dispose de l’emblème figurant en bas à droite de la bannière, selon une composition établie par notre comité de rédaction. Cet emblème est inspiré de l'iconographie du sceau de la Grande Loge qui reprend les éléments retenus par Robert Ambelain, savoir : Triangle coloré de rouge, Acacia coloré de vert, Compas sur Equerre dorés auxquels est rajoutée l'Etoile à six pointes. Si cet insigne se trouvait repris par quelque autre Grande Loge, nous constaterions alors que cet insigne remplit parfaitement son office d'accompagnement de la signature d'un Dignitaire et qu'il comble une carence que lesdites formations sans scrupules utiliseraient parce que non créatives.

S'agissant du sceau et du nom attachés à Grande Loge créée par Robert Ambelain, et ainsi que nous l'avons dit plus haut, les formalités suivantes ont été accomplies comme suit :

  • dépôt marque au BOPI sous le numéro 17/45 Vol. I du 10 novembre 2017 et dépôt à INPI du 22 octobre 2017 sous le numéro national 17 4 398 385
  • dépôt en copyright de la marque symbolique et de la dénomination « Grande Loge Française du Rite Ecossais Primitif – GLFREP » auprès de la Bibliothèque Nationale selon enregistrement ISBN 2 – 87867-336-0, ainsi que déclaration au Journal Officiel (Réf. J.O. 20010013 / 1738) 
  • parallèlement auxdits enregistrements, nos textes et documents ont été produits auprès de la Société des Gens de Lettres selon certificat de dépôt n° 2012-08-0124.

En complément de ce qui précède, notamment quant à la délivrance du titre d’appartenance à notre Ordre, information spécifique est soulignée que l’Ordre ne demande aucun droit d’entrée, à l’exception toutefois du coût du passeport appelé par le Suprême Conseil d’Orient et d’Occident qui n’est pas en mesure d’absorber tous les frais de conception et de fabrication des documents fournis. Le montant de 25 € par passeport comprend par ailleurs d'autres coûts de création (Patente, diplômes, etc.). Toutefois, ce montant est susceptible de révision avec le temps et selon les conditions économiques qui nous touchent tous.

 

Autres insignes distinctifs propres au Rite Ecossais Primitif 

sceaux3Comme précisé ci-avant, nos Maçons, du plus jeune au plus âgé, sont munis d’un Passeport qui atteste de leur appartenance. Cette pièce, délivrée par le Suprême Conseil d’Orient et d’Occident, est conforme aux dispositions ci-dessus.

Nos membres sont bénéficiaires de certificats, quant aux augmentations de salaire qui sanctionnent leur parcours maçonnique, établis sur le modèle et le graphisme arrêtés par le Grand Maître. Dès lors, le respect entier des dispositions antérieures prises par Robert Ambelain est inlassablement poursuivi. Eu égard aux phénomènes rencontrés, nous avons institué une charte graphique décidée par le Suprême Conseil d’Orient et d’Occident pour conférer à nos documents une singularité supplémentaire qui nous est particulière.

 

CHARTE GRAPHIQUE DE L’OBEDIENCE

Parallèlement, une charte graphique implique que les dénominations du ‘‘Suprême Conseil d’Orient et d’Occident’’ et de la ‘‘Grande Loge Française du Rite Ecossais Primitif’’ figurent systématiquement dans tous les supports (autre qu’Internet où la faisabilité n'est pas évidente) dans la police de caractères « Knights Templar » et dans la couleur rouge, voire rouge ponceau.

Ainsi, plusieurs conditions sont réunies pour conférer à notre Ordre sa singularité et sa distinction parmi les associations maçonniques qui s’approprient le Rite Ecossais Primitif. Les instances de l’Ordre du Rite Ecossais Primitif, dont la GLFREP, bénéficient désormais :

  • de sceaux et timbres,
  • d'une charte graphique et de la couleur rouge pour décliner son identité,
  • de documents unifiés que seuls ses Ateliers et Loges sont autorisés à utiliser.

Cet ensemble de mesures distingue l’Ordre du REP des multiples organisations maçonniques qui lui sont totalement étrangères, puisque conformément à sa constitution la GLFREP est indépendante de toute formation maçonnique, indépendance et autoprotection que ses statuts d’origine lui procurent imperturbablement, irrémédiablement et indéfiniment.

 

 (Document déposé sur le site du Rite Ecossais Primitif en décembre 2013)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


sept × = 28

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>