↑ Retour à Textes et documents

La Bible

Partager

Textes, Manuscrits et Documents

textes2
 Thème La Bible et ses textes dits « apocryphes »
 

‘‘Les Incontournables’’ du REP  

vus par le comité de rédaction du Conseil de l'Ordre

 Sources  diverses et systématiquement citées

      Pourquoi situer la Bible sous l’étiquette ‘‘les incontournables’’ ?  Globalement, nous pourrions donner une réponse en quelques mots pour résumer l’institution de la Bible dans les Rites maçonniques – telle une borne constitutive des règlements appliqués par les Confréries de métier opératif en charge des travaux du Royaume – maintenue depuis les anciens usages des Maîtres de Loges d’autrefois. Plus particulièrebible1ment, nous nous attacherons seulement au REP, dont les Rituels font indéniablement référence aux Textes bibliques. Outre le contenu de ses Rituels, Il serait absolument inconcevable d’ignorer la Bible qui revêt en ce Rite un caractère de Landmark.

      Etant préalablement rappelé que l'expression ''Volume de la loi sacrée'' repose sur le symbolisme que suggèrent les livres sacrés, il convient de préciser que l'abréviation V.S.L. vient de la traduction érronée de l'anglais ''Volume of the Sacred Law'', qui a donné en outre V.L.S. traduit improprement par ''Volume de la loi sacrée'', alors que V.S.L. s'était approprié une autre signification, celle de  ''Volume de la sainte loi''. Au REP, toute ambiguité est levée puisque nos Rituels font usage pour désigner ce Volume de l'appelation d'origine qui est : BIBLE.

Ceci étant posé, il ne nous échappera pas que :

  • c’est bien au titre de sa qualité ancestrale de première des trois Grandes Lumières de la Franc-Maçonnerie (et non de la Loge dont les Lumières sont représentées par la Lune, le Soleil et le Vénérable, premier maillet de la Loge), que la Bible est présente sur l’Autel ouverte au Prologue de l’évangile de Jean, aux trois Grades symboliques ;
  • lors de l’allumage des Lumières d’Ordre, autour du Carré long, faisant partie du Cérémonial d’ouverture des Travaux, sont disposés sur la Bible ouverte au Prologue de l'évangile de Jean, l’Equerre et le Compas, les deux autres Grandes Lumières de la Franc-Maçonnerie. De même, après l’extinction des Lumières d’Ordre, préalable à la clôture des Travaux, la Bible est refermée et les deux Outils rangés, et ce conformément aux Rituels et aux plus anciens usages ;
  • les instructions du premier Grade du REP citent ces trois Grandes Lumières et rappellent que la Bible éclaire notre foi [1], l’Equerre règle nos actions et le Compas nous maintient dans de justes bornes, chacune de ces trois grandes Lumières ayant un rôle bien déterminé ;
  • au REP, tous les Serments et Obligations à quelque Grade que ce soit, sont systématiquement prêtés sur la Bible qui est disposée à l’Orient, sur un Autel appelé pour la circonstance ‘‘Autel des Serments’’, y compris lors des cérémonies d’investiture ou toutes célébrations qui confèrent une qualité à un Maçon du Rite Ecossais Primitif ;
  • enfin, la référence à la Bible, est citée dans notre Rituel d’affiliation pour les Récipiendaires dénommés, de façon universelle et sans exception du plus jeune maçon au plus ancien Maître, « Fils de la Veuve », ‘‘Fils de Lumière’’ (Jean, 12-36) ou ‘‘Enfant de la Veuve’’. En effet, cette expression nous vient d’Hiram, cité dans la Bible comme ouvrier en airain, « fils d’une veuve » de la tribu de Nephtali et d’un père tyrien. A cet égard, il paraît opportun de rappeler que nos Rituels s’appuient à maintes reprises sur diverses citations puisées dans les Psaumes, les Proverbes, Rois, Livre des Chroniques,…, etc.

 

Autres appellations dans les Rituels du REP

     Hormis la référence à la Bible, nous trouvons dans les Rituels une autre appellation des Ecritures saintes par :

  • ‘‘saint Livre’’ : la Bible est notamment citée comme telle par l’Impétrant dans son serment lors de son passage au grade de Compagnon,
  • ‘‘Livre sacré’’ est employé lors de la cérémonie d’élévation à la Maîtrise,

alors qu’en d’autres Rites que le REP, le vocable ''Bible'' est remplacé par ‘‘Volume de la loi sacrée (VLS)’’ ou encore ‘‘Livre de la Loi’’, car cette appellation peut concerner un livre sacré autre que celui de la sainte Bible (Coran, Zend Avesta, Védas, Tipitaka, Livres de Confucius, etc.), ainsi que nous l'évoquons en début de cet exposé.

signes-foi-et-fidélité-REP

C’est ainsi que les rituels du REP sont demeurés conformes à leur écriture ancienne et primitive, dans le strict respect des racines originelles de la Franc-Maçonnerie. Le Conseil d’Orient et d’Occident entend préserver et ne pas voir modifier d’un Iota les prescriptions initiales de la Rituélie traditionnelle antérieure à 1804.  Nous soulignons à cet égard que notre instruction dialoguée au grade d'Apprenti est maintenue dans ces termes premiers : 

‘‘La Bible règle notre foi’’.

       Nous rappelons par ailleurs que la foi est invoquée dans nos Travaux, puisque la

  Foi a son propre Signe, proche de celui de la Fidélité   , que les Maçons sont appelés à employer selon les célébrations et les circonstances. Que ce soit le Signe de Foi ou celui de Fidélité, ils sont toujours exécutés avec une grande solennité.

 

       Alors que nous pouvons constater que paroles et propos, tenus dans le cercle profane, sont bien souvent repris à l’identique des textes issus des saintes Ecritures, le Conseil d’Orient et d’Occident du REP a considéré que l’Ordre ne se trouvait en rien autorisé à modifier les textes premiers constitutifs de nos Rituels devenus familiers à tous, tel que :

« Cherchez et vous trouverez, frappez et l’on vous ouvrira » (Matthieu, 7-7)

lesquels morceaux de phrase s’appuient comme nous l’avons dit ci-avant sur les différents Livres de la Bible.

Force est de constater que notre langage quotidien reprend sous forme de vieux adages, tant employés par nos Anciens, les paraboles puisées dans la Bible dont combien ignorent les sources réelles. Pour étayer notre propos, nous avons relevé quelques exemples brandis tels des maximes qui relèvent du pur bon sens, selon celui qui les délivre dans une sentence de bon aloi (!!!) :

Rendez à César ce qui est à César,… Marc, 12-17
Nul n’est prophète en son pays : « Aucun prophète n’est bien reçu dans sa patrie » Luc, 4-24
« Un prophète n’est méprisé que dans sa patrie et dans sa maison » Matthieu, 13-57
Ceux qui prennent le glaive périront par le glaive. Mathieu, 26-12
Ne jugez pas.  Matthieu, 7-1
… un homme insensé qui a bâti sa maison sur le sable…  Matthieu, 7-26
… pas un Iota ne passera… Matthieu, 5-18
… jeter la première pierre…   Jean, 8-7
A la sueur de ton front, tu mangeras ton pain…  La Genèse, 3-19
… ils sèment le vent, ils récolteront la tempête.  Osé, 8-7
Qui sème l’injustice, moissonne le malheur.   Pr. 22-8
 … là seront les pleurs et les grincements de dents. Matthieu, 14-42
 Trésors mal acquis ne profitent pas.  Proverbes de Salomon
 Mieux vaut un homme sage que fort,…  Recueil des Sages
 Ne témoigne pas à la légère contre ton prochain.  Suite Recueil des Sages
 Ne te glorifie pas du lendemain, car tu ignores ce qu’aujourd’hui enfantera    2ème  Recueil Salomonien
 Nul ne peut servir deux maîtres  Matthieu, 6-24
etc  

Pour ces multiples raisons, nos rituels ne prévoient pas, aux lieu et place de la Bible, d’autres livres sacrés placés sous l’appellation ‘‘Volume de la loi sacrée’’ qui reste une expression réservée à d’autres Obédiences que celle de la GLFREP.

     Par ailleurs, il convient de ne pas oublier que c’est le roi Jacques Ier Stuart qui chargea un conclave, auquel participèrent Robert Fludd, interprète principal anglais de la pensée rosicrucienne, Francis Bacon et autres hermétistes, de procéder à la traduction anglaise de la Bible : ‘‘Authorised King James Version’’, publiée en 1611 et destinée à l’usage de l’Eglise anglicane. Celle-ci débute par un chapitre intitulé ‘‘Freemasonry and the Bible’’, qui compte 32 pages placées sous la signature de H. L. Haywood.

Dès lors, la Grande Loge Française du Rite Ecossais Primitif considère qu’il y a bien lieu de prendre en considération la Bible comme un Landmark incontournable de la Franc-Maçonnerie, d’autant que Mike Neville, auteur d’un récent ouvrage (Sacred Secrets – Freemasonry, the Bible and the Christian Faith) publié chez The History Press (UK) en 2012 reprend tous les Livres de la Bible qui mentionnent les personnages ou événements qui ont un rapport avec la Franc-Maçonnerie anglo-saxonne. Voilà bien une démonstration d’un rappel à l’ordre pour ne pas rompre avec cette règle imposée au XVIIe siècle, quant à la présence obligatoire de la Bible dans une Loge pratiquant une rituélie de tradition.

S’agissant de la désignation du « Livre de la loi », au Rite Ecossais Primitif celle-ci est exclusivement attribuée au Bijou d’Office de l’Orateur, chargé de veiller à la non violation des textes fondamentaux, Constitutions et Règlements Généraux de l’Ordre.

Ainsi, en de nombreux Rites, y compris au Rite Ecossais Primitif, l’emblème d’un livre ouvert figure le bijou de cet Officier présent à l’Orient à la gauche du Vénérable, mais qui cette fois ne représente pas le Livre sacré mais les règles de fonctionnement et les Règlements de l’Ordre auquel l’Atelier est rattaché. Et dans ce cas, ce livre ouvert n’est autre que le livre de la loi contenant les règlements généraux et les statuts de l’Ordre, également le Règlement intérieur de la Respectable Loge si celle-ci y a convenance.bible2

Si nous entendons naturellement que d’autres Obédiences ou d’autres Maçons ont entrepris de n’adopter que certaines expressions bibliques dans des circonstances précises de leurs Rituels, ou ont modifié des vocables pour des raisons sincères et véritables, leur volonté de modification desdits Rituels relèvent de leur sensibilité propre et de leur perception du sacré dans l’enceinte, non moins sacrée, du Temple dans lequel s’accomplissent les actes rituels.

Si modification des Rituels il y a eu, et adoption de nouvelles appellations dont celle de ‘‘Volume de la loi sacrée’’, nous remarquons, chez Richard Dupuy – élu quatorze fois Grand Maître de la Grande Loge de France – au travers de son propos intitulé ‘‘La Bible dans la Loge’’, que celle-ci reste pour lui un Livre sacré sans perdre ses valeurs nutritives d’amour universel.

       Au REP, nous faisons donc abstraction de notre sensibilité et nous nous obligeons à ne pas modifier nos Rituels, sans pour autant mépriser la conception de ‘‘Volume de la loi sacrée’’, dans la mesure où cette appellation est exclue de nos Loges, parce que nous nous attachons à maintenir les usages anciens, y compris les mots sans substitution.

      Nous terminons ce propos par un simple rappel : le mot bible a une origine grecque et non hébraïque. En effet, les Maçons ont la faculté de replacer le mot Bible dans un contexte non chrétien et plus généralement hors de toute confession, du fait que les Evangélistes faisaient usage d'une autre expression par l'emploi des mots suivants :  « La Loi et les Prophètes » pour désigner le code et les commandements de leur foi.  Nous avons donc toute latitude pour donner à la Bible la signification que nous voulons lui conférer et accepter, dans le cours des Travaux en Loge, celle que nos Rituels lui attribuent.

(Document déposé sur le site du Rite Ecossais Primitif en décembre 2013)

 

Pour nous, Maçons ouvriers du Rite Ecossais Primitif, qui considérons la Bible en tant que Planche à tracer du Grand Architecte de l’Univers, nous déposons dans le volet '' Morceaux de Textes choisis '' de notre site, deux Morceaux d’architecture écrits par les Membres de la Grande Loge Française du Rite Ecossais Primitif :

  • Pourquoi la Bible est ouverte au Prologue de l’évangile de Jean pendant les Travaux en Loge au Rite Ecossais Primitif ?
  • Quelle voie spirituelle pour le Rite Ecossais Primitif ?

 


[1]   En 1804, intervient déjà une première modification très légère de cette locution, puisque le R.E.A.A. modifie une seule lettre le ‘‘F’’ de foi pour transformer ce mot de trois lettres en un autre mot de trois lettres, mais totalement différent et obtenir : LOI

 

 

 

1 comment

  1. piqueres

    J aime beaucoup votre site

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


− 3 = trois

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>