↑ Retour à Règlements Généraux

Introduction aux Règlements

Partager

HISTORIQUE et FILIATION du Rite Ecossais Primitif

….

La guerre civile et religieuse qui divise les Stuarts catholiques et les protestants Hanovriens entraîne un éclatement de la Franc-maçonnerie anglaise et son implantation au Château de Saint-Germain-en-Laye, résidence offerte par Louis XIV à Jacques II Stuart en exil.

Le Rite Ecossais Primitif trouve son origine dans la Maçonnerie dite stuartiste écossaise introduite en France par le roi Jacques II et les anglais, Ecossais et Irlandais de sa suite après la révolution d’Angleterre de 1688.

La filiation initiatique du Rite Ecossais Primitif nous a été restituée par Robert Ambelain qui a œuvré pour sa résurgence en France en 1985.  La Grande Loge du Rite Ecossais Primitif  (GLREP), fondée par Robert Ambelain, a pour objet : "Le réveil de la franc-maçonnerie du XVIIe siècle, avec les anciens rituels des loges militaires et des régiments écossais et irlandais de cette époque. Siège social : 19 avenue de Saint-Mandé – 75012 Paris. Date : 6 décembre 1990 ". Le Rite Ecossais Primitif (Early Grand Scottish Rite) est détaché du Suprême Conseil des Rites Confédérés, dont Robert Ambelain garde la présidence pour la France.

Le second réveil du Rite Ecossais Primitif prend ses marques à la suite de l'Assemblée Générale Extraordinaire du 6 mars 1994 et se place au sein de la Grande Loge Française Rite Ecossais Primitif (GLFREP) qui succède à la GLREP. A ce titre, la nouvelle Grande Loge assure la continuité et l’indépendance du Rite, tant sur le plan administratif qu’initiatique.

Depuis janvier 2012, le Rite Ecossais Primitif est doté d’un organe suprême nommé ‘’ Suprême Conseil d’Orient et d’Occident ’’ (avec création du sceau correspondant) qui coiffe :

  • la Grande Loge Française Rite Ecossais Primitif
  • et le Souverain Chapitre du Rite Ecossais Primitif

chacune de ces deux instances majeures ayant leur propre sceau défini, en son temps, par le Grand Maître Robert AMBELAIN

Ainsi l’Ordre, qui soutient la Grande Loge Française REP, bénéficie d’une structure protectrice et s’affirme comme Puissance Maçonnique Initiatique et Symbolique, indépendante et donc pleinement souveraine. Selon les Statuts dressés par le Grand Maître Ambelain, l'Ordre s’interdit de se placer de quelque manière que ce soit en position de subordination à toute autre association de fait ou de droit.

L’Ordre a pour but de perpétuer l’ancienne maçonnerie du XVIIe siècle dans la stricte observance des Rituels des loges militaires des Régiments écossais et irlandais de cette époque et de sauvegarder l’intégrité des traditions propres au Rite Ecossais Primitif, tel qu’il fut réveillé en France par Robert Ambelain en 1985.

L’Ordre encourage les travaux de recherche en vue de la constitution d’un répertoire du patrimoine historique du Early Grand Scottish Rite en France. Ses ateliers accueillent des hommes et des femmes épris du désir de perfection.

….

Règlements Généraux de l’Ordre

sommaire

 

I – LE GOUVERNEMENT DE L'ORDRE

  1. Organisation et structure
  2. Rôle et statut du Suprême Conseil d’Orient et d’Occident
  3. Relations du Suprême Conseil d’Orient et d’Occident
  4. Déclaration de Principes

II – LOGES de SAINT JEAN

  1. La Grande Loge Française du Rite Ecossais Primitif
  2. Les Loges Rouges ou Loges de Saint Jean
  3. Admission à l’Initiation et Affiliation
  4. Conseil des Maîtres Installés
  5. Le fonctionnement des Loges et Ateliers

III – LOGES de SAINT ANDRE

  1. Introduction à l’échelle des Grades et  Chambres Ecossaises
  2. Le Chapitre
  3. Le 5e Grade – Maître Parfait Ecossais Chevalier de Saint André
  4. Les sixième et septième Degrés
  5. Le Souverain Chapitre
  6. L’Ordre Intérieur

IV – Annexes

Répertoire des Loges et Ateliers (Titre distinctif, numéro matricule et Orient)

ADOPTION DES REGLEMENTS GENERAUX

 

Introduction aux Règlements                                                           

…..La Grande Loge Française Rite Ecossais Primitif s’est appuyée sur les Travaux de Robert Ambelain, dont le Complément aux Ordonnances de George Payne et plus largement sur certaines études laissées par le Grand Maître, lesquelles ont permis de définir la trame de l’architecture de l’Ordre qui abrite le Rite Ecossais Primitif.

Les Travaux de l’Ordre ont été ordonnancés selon les spécificités et les caractéristiques du Rite, notamment la distinction entre Loges de Saint Jean et Loges de Saint André, constituant deux axes de compétences territoriale et graduelle propres aux Ateliers, investis d’une autonomie mais reliés entre eux pour l’enrichissement et le parcours de tous les Membres de l’Ordre.

 

​ARCHITECTURE de l'ORDRE

Placés sous la juridiction d'Organes, les Membres Officiers et Dignitaires en leurs Titre, Grade et Qualité, ont compétence à présider aux Travaux des Loges, Ateliers et Chambres Ecossaises répartis comme suit :

1) sont rattachés à la Grande Loge placée sous la responsabilité du Grand Maître : 

  • les trois grades symboliques portés par les Loges de Saint Jean dites Loges Rouges (Classe des Apprentis, Classe des Compagnons, Chambre de Milieu)
  • le 4e Grade – Maître de Saint Jean ou Maître de Loge – forme le Conseil des Maîtres Installés.

2) sont rattachées au Souverain Chapitre les Loges de Saint André placées sous la responsabilité du Souverain Grand Commandeur du Rite :

  • le 5e Grade, Maître Parfait Ecossais Chevalier de Saint André (Loge chapitrale dite Chapitre)

​les deux derniers Degrés étant constitutifs de l'Ordre Intérieur :

  • le 6e Degré, Ecuyer-Novice (Chapitre de Novices)
  • le 7e Degré, Chevalier du Temple (Chapitre de l'Intérieur)
  • Profès et Grands Profès forment les Prieurés et Grands Prieurés

 

ORGANIGRAMME SIMPLIFIE de l'ORDRE

arbre simplifié

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


− deux = 4

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>